La Fondation Patients / Usagers Travailler à la fondation Annuaire
des services

soins et prises en charge en psychiatrie et addictologie

l’HOSPITALISATION COMPLÈTE

Les unités d’hospitalisation temps plein prennent en charge des patients atteints de troubles psychiques, nécessitant des soins sous surveillance médicale et soignante constante, très majoritairement en soins libres à la demande de la personne.

L’HÔPITAL DE JOUR

Les équipes des services d’hospitalisation à temps partiel accueillent des patients pour lesquels des soins individualisés et/ou des activités de groupe ont été prescrits. Le nombre de jour d’hospitalisation par semaine est variable en fonction des patients.

 

LES SOINS RENFORCES A DOMICILE

Dans certains cas, une alternative à l’hospitalisation peut être organisée au domicile du patient. Celui-ci reçoit alors la visite quotidienne d’un infirmier pour les soins et l’administration des traitements. Les rendez-vous avec le psychiatre ont lieu au sein d’un centre médico-psychologique, au minimum une fois par semaine.

les soins ambulatoires

Des soins ou activités thérapeutiques individuelles ou de groupe peuvent notamment être prescrits au sein des centres médico-psychologiques (CMP), des centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA), des centres d’accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP) ou des ateliers thérapeutiques. Les prises en charge se font sur prescription, par séances d’une à plusieurs heures.

les prises en charge spécifiques

Certains services du centre hospitalier proposent des prises en charge spécifiques :

  • Aux femmes enceintes et jeunes parents ;
  •  Aux adolescents ;
  • Aux personnes âgées ;
  • Aux personnes souffrant d’addictions ;
  • Aux personnes en situation de précarité.

Les modalités de prise en charge psychiatrique

Deux types de soins

Le Code de la santé publique définit les modalités de soins en psychiatrie, réformées en juillet 2011 et en septembre 2013. Il pose le principe du consentement aux soins “des personnes atteintes de troubles mentaux”.

Les soins psychiatriques libres demeurent donc la règle, néanmoins trois modalités de soins sans consentement (SSC) sont définies :

  • les soins psychiatriques à la demande d’un tiers, en urgence ou non (SDT ou SDTU),
  • les soins psychiatriques en cas de péril imminent sans tiers (SPI),
  • les soins psychiatriques sur décision du représentant de l’Etat (SDRE).

 

Pour en savoir plus sur les modalités de soins en psychiatrie, téléchargez ci-dessous la plaquette d’information de Psycom (organisme public d’information, de formation et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale) :

  Psycom – modalités soins psychiatriques – 12/2016

 

Téléchargez le document ci-dessous pour consulter la liste des personnes disposant d’une délégation de signature du Directeur Général, pour les actes relatifs à la gestion des soins sans consentement à la Fondation Bon Sauveur de la Manche :

En matière de soins sans consentement, l’ARS de Normandie publie des informations, procédures et outils à l’intention des professionnels et élus demandeurs.

  Vous pouvez les consultez en cliquant ici

Des soins très majoritairement libres

Les Soins psychiatriques avec consentement du patient sont privilégiés si l’état de la personne le permet. À la Fondation du Bon Sauveur de la Manche, c’est 98% des patients qui sont suivis en ambulatoires (jamais hospitalisées). Parmi les personnes hospitalisées, 80 % le sont avec leur consentement (source : Psycom).

Nous essayons de laisser les patients au maximum dans leur cadre de vie, l’hospitalisation représente le dernier recours.